EHC | Emploi : les cadres ont le moral
emploi cadres
23711
post-template-default,single,single-post,postid-23711,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,wpb-js-composer js-comp-ver-4.2.3,vc_responsive

Emploi : les cadres ont le moral

Si le marché général de l’emploi reste l’un des points noirs en France, une catégorie de salariés s’en sort mieux que bien : les cadres.

 

Grands bénéficiaires de la reprise économique, les cadres connaissent aujourd’hui une situation de quasi plein-emploi. Selon l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), l’économie française a créé plus de 80 000 emplois au deuxième trimestre. Autant dire que le moral remonte, même si les cadres doivent composer avec de nouvelles réalités liées aux mutations professionnelles, à la responsabilité sociétale et environnementale et aux nouveaux modes de production et de management.

 

3 secteurs sur le podium

Les spécialistes les plus recherchés ? Sur la première marche du podium les experts commercial et marketing (notamment pour le service après-vente et le commerce par Internet). A la deuxième place, l’informatique (principalement exploitation-maintenance des systèmes, architectures des réseaux, experts en sécurité informatique). Et au troisième rang, la filière gestion-finance avec des offres importantes en comptabilité et en contrôle de gestion.

 

Wanted jeunes et seniors

Les entreprises du secteur privé en France devraient recruter 215 000 cadres en 2017 (+5,4%). Un chiffre record qui devrait profiter aux jeunes et aux seniors, compte tenu de la progression générale des qualifications et de l’emploi cadre dans une économie de plus en plus tertiairisée.

 

Stop ou encore ?

Cette vague très favorable aux cadres va-t-elle durer ? Dans les deux prochaines années, on prévoit une augmentation mécanique des offres pour faire face aux départs en retraite de la génération des baby-boomers. Par ailleurs, on voit apparaître de nouveaux gisements d’emplois émergents comme la diffusion des technologies de l’information, l’intensification des biotechnologies et le déploiement des métiers de l’ingénieur et du commerce électronique. De quoi doper le marché de l’emploi !

 

Un tremplin vers l’augmentation des salaires

Conséquence directe de ce quasi plein-emploi : l’augmentation de salaire. Chaque année, voire deux fois par an pour les plus performants. Comme l’an passé, près d’un cadre sur deux a l’intention de demander une rallonge en 2017 (source Apec). La meilleure façon d’obtenir gain de cause ? la mobilité, interne ou externe. Même si l’évolution de la rémunération est aussi liée à l’âge et au secteur d’activité.

 

 

Le marché de l’emploi des cadres en chiffre

– Taux de chômage de seulement 3,5%

– Plus de 300 000 emplois créés en un an

– Les entreprises du secteur privé en France devraient recruter 215 000 cadres (CDI ou CDD de plus d’un an) en 2017 (+5,4%)

 

L’avis de l’expert : Marc Lebourg, directeur du cabinet EHC

« Avec ce quasi plein emploi, les cadres sont plus prompts à changer de postes ou d’entreprises. D’ailleurs même récemment embauchés, ils mettent à jour leur CV sur les réseaux sociaux et restent à l’écoute … On observe, qu’un jeune de 32 ans a déjà travaillé en moyenne pour 4 entreprises différentes. Un chiffre saisissant qui montre bien le côté switcheur des générations X et Y qui apprécient des sociétés estampillées Great Place to Work® (ambiance et qualité des espaces de travail, place accordée à la vie privée, services au sein de l’entreprise -conciergerie, espaces détente…) ; recherchent des managers inspirants et motivants. Bref, tous les arguments sont bons pour les séduire ! »

Tags:
,