ehc quasi plein emploi en france

Marché du recrutement tendu les entreprises peinent à recruter

Toutes populations confondues, nous sommes aujourd’hui au quasi plein emploi en France. Le taux de chômage ne cesse de baisser pour atteindre 7,4% (plus faible niveau depuis 2008).
Sur le marché des cadres, on est clairement au plein emploi avec un taux de chômage de 3,7%.

Ce retournement du marché est évidemment une bonne nouvelle, bien que nous devons faire face à de nouvelles difficultés de recrutement.

Le marché du recrutement des commerciaux est très actif. Le commerce polarisé avec l’IT et la R&D représente plus de 55% des recrutements en France, tous secteurs confondus.

Les entreprises peinent à recruter en raison de la pénurie de candidats et de leur forte volatilité.

Les candidats sont sur-sollicités et les entreprises redoublent d’efforts pour les convaincre de les rejoindre.
Ainsi, les TPE / PME ont parfois du mal à tirer leur épingle du jeu par manque d’attractivité et de visibilité face aux grands groupes qui investissent massivement sur leur marque employeur.

La différenciation est de mise ! Il faut capitaliser sur ses atouts et en développer de nouveaux pour séduire des candidats de plus en plus exigeants : avantages internes, plan de carrière, localisation des bureaux, télétravail, etc.
Tant d’arguments qui peuvent faire pencher la balance.

Pour 2022, 26% des entreprises confirment leur intention d’embauche et plus de 80% des
contrats proposés sont des CDI
.

Autre levier important : le package de rémunération qui augmente dans presque toutes les sociétés.
Les candidats sont à l’écoute du marché si on est prêt à mettre le prix.

Tous ces éléments vont de pair avec l’attention toute particulière donnée à l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Plus que jamais, les candidats sont au cœur de nos préoccupations.
Est-ce la clef de notre réussite et de la satisfaction de 95% de nos clients ?
A bon entendeur …